Actions

BIA (Brevet d'Initiation Aéronautique)

BIA – Brevet d’Initiation Aéronautique

ObjectifIntégration des enjeux environnementaux au BIA grâce à la mobilisation de tous les acteurs.
Rentrée 2022/2023

Une collaboration est née entre les acteurs historiques du BIA (Fédérations aéronautiques via le CNFAS / Education Nationale / DGAC / Armée de l’Air et de l’Espace) pour proposer un BIA “nouvelle génération”, incluant du contenu environnemental.

Cette collaboration résulte d’une impulsion venant de l’association Aérien Ambassadeurs Avenir et de l’initiative Cap sur l’Avenir. L’association a mis au point des cours de préparation au BIA, conjointement avec Air France, ayant la particularité d’intégrer les enjeux environnementaux liés à l’aéronautique. Après une première année concluante avec près de 600 élèves touchés en 2021, une deuxième promotion prépare l’examen 2022 du BIA. L’objectif est de développer une conscience environnementale juste des élèves. Au fil des cours, l’impact environnemental et les enjeux socio-économiques de l’aéronautique sont présentés, ainsi que la manière dont les outils présentés au BIA permettent de comprendre certains leviers utilisés pour réduire l’impact environnemental.

Suite à la fédération des associations aéronautiques initiée par Cap sur l’Avenir, les équipes – en partie conjointes – de AAA et celles de Cap sur l’Avenir ont souhaité collaborer largement pour pousser le déploiement, à l’échelle nationale, de ce contenu. La mission principale de Cap sur l’Avenir est donc de faciliter les intéractions entre l’ensemble des acteurs du BIA. Nous sommes à l’origine de cette mobilisation entre les acteurs historiques & les jeunes associations pour impulser, faciliter et accélérer ce changement que nous pensons nécessaire.

L’armée de l’Air et de l’Espace, au travers de la cellule BIA de l’École de l’air, travaille également au déploiement de ce type de contenu au travers d’une plateforme d’apprentissage en ligne (MOOC)  : stay tuned !

Pourquoi ?

Le milieu aéronautique, conscient de son impact, agit et prend ses responsabilités. Nous sommes convaincus que les jeunes, intéressés par l’aéronautique et pour lesquels le BIA constitue le premier pas, sont les premiers et les plus jeunes ambassadeurs de notre aviation. Ces jeunes générations se sentent naturellement de plus en plus concernées par les considérations environnementales. Nous souhaitons leur apporter des éléments de compréhension justes, étayés de faits scientifiques et neutres, afin de les intéresser, de leur donner envie de s’investir et faire carrière dans l’aéronautique.

Selon nous, ces premiers apprentissages de l’aéronautique, ponctués de sujets permettant de développer cette conscience environnementale juste, présentent un double intérêt.

En effet, cela permet de sensibiliser ces jeunes étudiants sur l’avancée de l’aéronautique dans le domaine et ainsi de leur apporter des connaissances et des informations sur le sujet. En tant qu’ambassadeurs de notre milieu, sans doute que ces connaissances supplémentaires leur permettront de discuter de manière plus constructives avec leurs camarades, leur entourage etc et ainsi de rationaliser un débat – à l’échelle de ces jeunes – trop souvent polarisé.

D’autre part, en montrant que la communauté aéronautique s’implique pleinement dans l’immense défi de sa transformation, nous pensons que cela suscitera leur intérêt et facilitera leur adhésion. En abordant cette thématique nous sommes persuadés que les futurs ingénieurs et professionnels du milieu qu’ils sont, seront stimulés et animés par l’envie de relever ce défi : espérons qu’ils s’orientent ainsi largement vers des carrières aéronautiques!